Vous êtes ici : AccueilSociétéMauritanie: le gouvernement ferme des centres caritatifs musulmans

Mauritanie: le gouvernement ferme des centres caritatifs musulmans

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

NOUAKCHOTT - Le gouvernement mauritanien a ordonné la fermeture d'établissements caritatifs musulmans actifs notamment dans la santé et l'éducation, les accusant d'être sortis du domaine de leur mission, a-t-on appris vendredi de source sécuritaire.
 


La décision de fermeture de ces établissements a été prise jeudi lors d'un conseil des ministres au cours duquel les questions sécuritaires et les conséquences des derniers dérapages sur la stabilité du pays ont été largement évoqués, et elle a commencé à être appliquée dès jeudi soir, a affirmé à l'AFP cette source sécuritaire.

Dans ce cadre, selon elle, les autorités ont fermé et mis sous scellé les locaux de l'Association de l'avenir pour le prêche, la culture et l'enseignement à Nouakchott et ses représentations dans plusieurs villes du pays.

Cette association appartient à l'érudit mauritanien Cheikh Mohamed El-Hacen Ould Dedaw que certains présentent comme le père spirituel des Frères musulmans de Mauritanie.

M. Ould Dedaw avait été emprisonné sous le régime de Maaouiya Ould Taya, qui a dirigé la Mauritanie de 1984 à 2005. Il avait été arrêté après une tentative de putsch menée en 2003 par les Cavaliers du changement, mouvement alors formé d'officiers de l'armée accusés d'être de connivence avec les islamistes.

D'autres centres caritatifs actifs dans les domaines de la santé et de l'enseignement, dont celui de l'Education des filles de Nouakchott, ont également été fermés par les autorités, selon la même source sécuritaire.

Dans un communiqué transmis vendredi à l'AFP, l'organisation de M. Ould Dedaw a dénoncé la mesure de fermeture comme une action visant une tribune de prêches et de culture qui forme les générations sur les bonnes moeurs et la bonne parole divine.

L'association ne s'occupe que de ses domaines d'activités comme peuvent en témoigner ses visiteurs et disciples. Toute autre accusation resterait sans fondement, indique-t-elle.

Aucune explication officielle n'a été donnée à cette mesure qui intervient après des manifestations, à Nouakchott et dans d'autres localités du pays, les 2 et 3 mars contre une profanation présumée du Coran dans une mosquée de Nouakchott, le soir du 2 mars.

Aucun lien n'a cependant été clairement établi entre la décision du gouvernement de fermer ces ONG et ces derniers évènements.

Les manifestations contre la profanation présumée du Coran, dont les auteurs étaient toujours recherchés vendredi, ont fait un mort et plusieurs blessés à Nouakchott le 3 mars.

Jeudi, le ministre mauritanien de la Communication et porte-parole du gouvernement, Sidi Mohamed Ould Maham, avait accusé certaines organisations politiques mauritaniennes, qu'il n'a pas identifiées, d'avoir cherché, à travers leurs moyens d'informations, à faire l'apologie de pratiques inconnues dans notre société.

Par ailleurs, Jemil Ould Mansour, président du parti islamiste Tewassoul, première force de l'opposition parlementaire en Mauritanie, a annoncé jeudi à la presse que sa formation avait accepté l'interdiction par le ministère de l'Intérieur, pour des raisons sécuritaires, d'un meeting qu'elle avait prévu le même jour à Nouakchott.


 Source : AFP  via Romandie

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

Mis à jour le vendredi 7 mars 2014 16:11

Newsletter

Login

Contact

Adressez-nous vos articles et contributions sur contact@kassataya.com ou laissez un message au 00331 77 75 51 74
 

Paypal

Amount: 

PARTENAIRES

canalhchezvlaneLe_calame1alakhbarlogonoor-logo

logo_odhlogo_ocvidhavomm-logo

Recherche

DERNIERS COMMENTAIRES

Nouvelles

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Prev Next

Au Sénégal, ce nouveau calife des tidjan…

22-03-2017 Hits:55 Afrique Marie Lechapelays et Salma Niasse - avatar Marie Lechapelays et Salma Niasse

Au Sénégal, ce nouveau calife des tidjanes qui tance une classe politique « querelleuse »

Serigne Abdoul Aziz Sy redoute que les luttes partisanes mènent le pays à la « guerre civile ». Lors de son premier discours, il a aussi apporté son soutien au maire de...

Read more

Trarza : Les jeunes de Tékane à l'avant-…

22-03-2017 Hits:75 Chroniques Mamoudou Lamine Kane - avatar Mamoudou Lamine Kane

Trarza : Les jeunes de Tékane à l'avant-garde du combat pour l'éducation fondamentale des enfants

Quand les gouvernants ne prennent plus leurs responsabilités sociales, de plus en plus d'associations apparaissent dans les communes mauritaniennes pour se prendre en charge.

Read more

Tistet Aziz

22-03-2017 Hits:60 Chroniques Ahmed Ould Cheikh - avatar Ahmed Ould Cheikh

Tistet Aziz

Ils l’ont fait. Les sénateurs ont dit non aux amendements constitutionnels proposés par le Président et pour lesquels il n’a ménagé aucun effort.

Read more

Demain, voilà la seule question à poser …

21-03-2017 Hits:59 Chroniques Vlane A.O.S.A. - avatar Vlane A.O.S.A.

Demain, voilà la seule question à poser à Aziz...

Excellence, Suite au dialogue, avec un petit d,  au palais des Congrès, vous avez clos l’exercice en insistant sur l’intérêt de changer le drapeau sans parler du reste.

Read more

Ils ont raison de ne plus rêver…

21-03-2017 Hits:83 Vous Ousmane DIAGANA - avatar Ousmane DIAGANA

Ils ont raison de ne plus rêver…

J’aime… j’adore voyager, moi qui ai failli venir au monde dans l’avion.

Read more

L'IMAGE DU JOUR

  • Catégorie: Featured
  • Note: 2.52 (13 Votes) 
  • Clics: 10960
Joomla templates by Joomlashine